Fabulous Lab

Great people. Fabulous projects.

8mile
0

Débuter en tant que speaker

Vous avez décidé de vous lancer et de participer à des conférences et vous vous posez des questions ? Vous n’avez jamais présenté et vous ne vous sentez pas à l’aise dans cet exercice ? Bonne nouvelle, on est passé par là aussi et on vous fait un retour d’expérience.

Quel sujet dois-je soumettre ?

Toute personne a une histoire à raconter. Vous avez une expérience sur un outil, une techno, une organisation, un voyage etc … d’autres aimeraient s’y essayer et aimeraient savoir par où commencer. C’est là que votre histoire va les intéresser.

Que ce soit des sujets innovants, des rappels de bonnes pratiques ou des reflexions personnelles, il y a de la place pour tout le monde et il y aura toujours des gens qui aimeraient profiter de votre expérience.

Egoless speaker

Ce qui doit vous motiver c’est l’idée de partager votre expérience avec vos paires. L’intention doit être de partager, faire un retour d’expérience et également de recevoir des feedbacks.  Venez avec une démarche bienveillante et positive et l’assemblée vous le rendra.

J’ai peur, c’est normal ?

Oui, c’est normal. Et vous savez quoi ? Tout le monde a une petite boule au ventre avant de présenter, même les plus expérimentés.

Un conférencier expérimenté me disait récemment que le vrai problème serait d’être trop relâché. Si vous avez peur c’est parce que vous êtes concentrés, que vous avez la volonté de bien faire, que vous prenez votre sujet au sérieux. Avec l’expérience vous apprendrez à mieux gérer cette émotion.

Je n’ai jamais présenté avant, est-ce que je suis fait pour ça ?

La seule façon de progresser est de se prêter à l’exercice ! Mais comment débuter ? Vous pouvez par exemple commencer à présenter devant un cercle restreint de collègues. Une fois cet exercice passé vous pouvez soumettre, par exemple, aux Human Talks qui proposent un format courts (10min-15min), idéal pour le speaker débutant. Au fur et à mesure vous deviendrez plus à l’aise et aurez l’envie de présenter des formats plus longs.

Vous allez rarement commencer la course à pied directement pas un marathon. Pour être speaker c’est un peu pareil et beaucoup de conférences proposent des formats courts laissant ainsi leur chance à des speakers moins expérimentés.

Mon sujet n’a pas été retenu, personne ne m’aime ?

Lors d’un CFP les organisateurs reçoivent énormément de propositions et ils ont la lourde tâche de créer un programme complet et varié. Si vous n’avez pas été pris ça ne veut pas dire que vous devez vous remettre en question, qu’on vous claque la porte au nez, que vous êtes mauvais. C’est la règle du jeu des CFP et il faut faire avec. Lorsque vous êtes acceptés pour un CFP vous aurez en face de vous des déçus qui ont été refusés. Il faut aussi accepter de faire partie de l’autre camp.

Gardez d’ailleurs en tête que c’est votre proposition de talk qui n’a pas été acceptée, pas vous. Il ne faut donc pas en faire une affaire personnelle.

Comment bien préparer ma conférence ?

Trois choses à faire : répéter, répéter et répéter. Chez vous, au bureau ou ailleurs vous devez vous mettre en situation. Présentez à vos collègues, à vos amis, entourez vous de personnes bienveillantes et prenez les différents feedbacks. Cela vous permettra d’ajuster votre présentation et de vous sentir plus à l’aise.

Respirez, détendez-vous

Lors d’une conférence les participants ont le choix entre plusieurs salles. S’ils viennent vous écouter c’est qu’ils ont choisi d’être là et donc qu’ils sont intéressés/intrigués par le sujet de présentation. Vous êtes d’ailleurs tout à fait légitimes pour présenter car, rappelons le, vous avez été sélectionnés parmi parfois plusieurs centaines de propositions.

Le stress vous fera parler plus vite que d’habitude. Prenez le temps de respirer, gardez une bouteille d’eau près de vous et n’hésitez pas à boire de temps en temps. Personne ne vous en voudra s’il y a une ou deux secondes de silence.

Et si quelqu’un est sur ton téléphone ou quitte la salle au milieu de la présentation n’en faites pas une affaire personnelle, il a surement ses raisons donc ça ne sert à rien d’y voir obligatoirement un manque de correction vis à vis de vous. Concentrez-vous sur la majorité qui vous écoute avec attention.

J’ai un mauvais karma, il va m’arriver un problème

Oubliez ça tout de suite ! Projetez vous dans un scénario idéal, celui où tout se passe exactement comme prévu.

En échangeant avec d’autres speakers expérimentés vous vous rendrez compte que tous ont au moins connu une fois dans leur vie un couac de présentation. Un problème sur les slides, un cable mal branché, un adaptateur manquant, un code qui ne compile pas… Bref, le fameux effet démo. C’est quelque chose qui peut arriver, quand ça arrive c’est très gênant c’est vrai mais gardez à l’esprit que dans la majorité des cas tout se passe bien pour tout le monde et il y aura toujours quelqu’un (de l’organisation ou dans le public) pour essayer de vous dépanner. Personne ne va payer l’inscription à une conférence dans le seul objectif de vous pourrir.

Discutez, partagez, rencontrez

N’hésitez pas à assister à des présentations et à discuter avec d’autres speakers pour partager vos expériences respectives. Vous serez agréablement surpris par la disponibilité de nombreux speakers, même expérimentés. Partager ses doutes, ses craintes et ses réussites avec d’autres est un bon moyen de relativiser la situation et vous préparer pour le jour de votre présentation.

conseilspréparation talksspeaker

admin • avril 13, 2019


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">